Les apports du numérique à la médecine de demain

La 11e édition des Journées Scientifiques de l’Université de Nantes s'est tenue le vendredi 1er juin 2018 à La Cité, le centre des congrès de Nantes.
Après une journée dédiée à l’organisation simultanée de 17 colloques scientifiques, une table ronde, ouverte à toutes et à tous, était proposée en soirée sur la thématique "Les apports du numérique à la médecine de demain".

Santé et Numérique : un sujet qui questionne

L’accroissement de l’utilisation de données (big data) dans le domaine de la santé conduit actuellement à une transformation rapide et profonde des pratiques d’analyses et de soins des patients. Cette transformation soulève de grandes questions scientifiques, médicales mais aussi éthiques, avec le développement d’une médecine « personnalisée ». La table ronde permettra d'évoquer certaines perspectives concrètes et d'engager une réflexion attendue par le public sur ces enjeux cruciaux.


Des intervenants de renom et aux profils variés étaient parmi nous
  • Catherine Bourgain ; chercheuse en génétique humaine et statistiques à l’Inserm. Elle mène aujourd’hui des recherches interdisciplinaires sur les impacts sociaux de la génomique au sein du Centre de Recherches Médecine, Sciences, Santé, Société (Cermes3).
  • Antoine Magnan ; professeur des universités à l'Université de Nantes et praticien hospitalier au CHU de Nantes. Il est président de la commission médicale d'établissement du CHU de Nantes et président-administrateur du comité national de coordination de la recherche qui pilote l'activité de recherche des hôpitaux publics français.
  • Patrick Miroux ; praticien hospitalier au département de médecine d’urgence du CHU d’Angers. Il participe activement à la constitution d'une ontologie de termes médicaux "Ontolurgences" via le projet LERUDI (Lecture rapide en urgence du dossier informatisé du patient).
  • Stéphane Tirard ; professeur d'épistémologie et d'histoire des sciences au Centre François Viète d'épistémologie et d'histoire des sciences et des techniques de l'UFR Sciences et Techniques de l'Université de Nantes. Il est actuellement responsable du programme régional DataSanté, Médecine personnalisée et données en grand nombre : enjeux d'une nouvelle pratique.